top of page

DANSE EQUINE

dessin-au-trait-simple-tete-cheval-illustration-symbole-vecteur-moderne-logo-700-109404847

Paris - Oloron Ste Marie

technique mixte sur lin

Modèles: Eloi, centre équestre de Goès, 64400

Guillaume L., Idriss B. 

Rémi Segalas : entre peinture et expression, par Mounir Chafyq

 

Né en 1989 à Paris, Rémi Segalas est une figure montante dans les paysage plastique parisien. De sa première toile réalisée à l’âge de 15 ans à la série Danse équine en 2022, Rémi Segalas est resté fidèle à ce que formulait son âme. Travaillant sur des modèles vivants, ce jeune peintre met en scène dans ses toiles sa propre vision du monde qu’il modèle par le biais des couleurs et des pinceaux. Autodidacte dans son adolescence et peintre à plein temps à l’âge adulte, Rémi Segalas a forgé son identité artistique par le biais de l’observation. Dans son œuvre, en effet, le regard occupe une place importante dans la mesure où le jeune peintre travaille avec des modèles vivants, en particulier les chevaux. Segalas ne cherche pas à les représenter, mais plutôt à raconter leur histoire.  L’œuvre de ce plasticien est le fruit d’une symbiose entre le créateur et son modèle. Alors que cherche – t- il à nous transmettre à travers ses tableaux ? Et quelle est la portée de son œuvre ? Est-ce un miroir de la réalité ou une porte vers un monde nouveau ?

  1. La touche artistique de Segalas :

S’inscrivant dans une tendance contemporaine, Rémi Segalas offre au spectateur une œuvre intégrale nait de sa propre vision du monde. Il voit à travers la peinture un pont entre sa pensée et la réalité. C’est là une façon pour lui de nous montrer la portée existentielle de la peinture qui prend parfois l’aspect d’une méditation mystique. Dans sa série Danse Equine (2021-2022), le peintre invente son propre langage pictural. Hanté par la symbiose du végétale, du cheval et de l’être humain, Segalas, exécute une vingtaine de toiles qu’il dessine avec un mélange d’encre de chine et de couleurs. A travers cette série, il laisse entrevoir sa subjectivité en mettant en scène sa passion pour l’univers équestre qu’il lui sert de passe-temps durant le confinement. Durant cette période critique, la rencontre avec le cheval Eloi permet à Segalas de se redécouvrir lui-même autant qu’artiste. Les séances de croquis et la pratique du dessin en tête à tête avec Eloi donne une énergie nouvelle à sa technique picturale basée sur le dessin. Loin de toute narration imaginaire, le peintre adopte une démarche sociale qui traduit le changement perpétuel de la nature qu’il apprivoise pour en tirer de l’inspiration.

Quand il peint un tableau, Rémi Segalas songe à amener le spectateur à voir au-delà de la toile, c’est une invitation à la découverte de son modèle voire même une invocation du regard qui intériorise le dehors. C’est l’histoire d’un cheval blessé qu’il essaye d’immortaliser avec un dessin maîtrisé et des effets aquarellés. Comme pour s’enraciner encore plus dans la nature qu’il affectionne, il puise incessamment dans les montagnes qui, sous un ciel rougeoyant donne plus d’intensité à son art.

  1. Segalas ou les voies de la création :

Avec une variété de formes, l’univers de Danse Equine avec sa composition riche et ses petites variations soulignent la beauté du règne floral. Comme dessinateur Segalas adopte une démarche nouvelle dans cette série, il ne cesse d’inventer et de réinventer sa palette aux grès des réminiscences, des souvenances et des rêveries, des traces et des signes de la mémoire. Perçu comme un hommage à la nature et à la vie, cette série de tableaux est une illustration du vécue intime du peintre et son rapport avec un monde qu’il ne reconnait plus. Face à celà, le cheval devient le confident et le compagnon qui, d’une toile à une autre prend une allure particulière. Nous remarquons que le plasticien s’efforce de rester fidèle à l’âme de ces modèles, par exemple, dans les premières toiles de Danse Equine la touche fluide de la scène et la composition de l’espace offrent un souffle musical aux tableaux. Nous pouvons même parler ici d’une harmonie plastique renforcée par une pureté contrastée et des effets de profondeur.

Parler de Danse Equine de Rémi Segalas, c’est évoquer des tableaux qui scrutent le regard du spectateur. D’ailleurs si l’empreinte du dessin reste forte chez cet artiste, il s’efforce d’aller plus loin dans son étude du modèle surtout dans les séries en petits formats. Ces deux mains entrelacées ne sont-ils pas la preuve du lien indéfectible entre faune et flore. 

Le sens de créativité de Rémi Segalas est révélateur de son travail assidu et acharné sur le motif. A l’écoute de son instinct et de la nature, ce peintre à facettes créatives multiples fait revivre le visible par le bais des pinceaux et des couleurs.

« Quand j’ai vu pour la première fois les toiles de Rémi Segalas, j’avais soudainement envie de mieux cerner la portée de son œuvre. Cette touche contemporaine teintée de vivacité était pour moi une invitation à vivre avec lui la chaleur cuisante de son œuvre et de sa mise en miroir au-delà du visible. »

                                                                         

                                                                           Mounir Chafyq

                                                                 Doctorant chercheur en Histoire de l’art

bottom of page